LES YEUX BLEUS : HISTOIRE DE FAMILLE

« Je m’appelle Moustapha, mais tout le monde m’appelle Titoie. J’aurais bientôt 18 ans. Je suis sénégalais de Nioro Du Rip. C’est juste après Kaolack. J’ai les yeux bleus. »

Un noir avec des yeux bleus ? C’est possible ça ? Oui ! Beaucoup n’y croient pas. Les gens préfèreraient que l’individu soit malade. D’ailleurs, on explique souvent de tels yeux par une mutation génétique ou le syndrome de Waardenburg. Chez nous, l’explication est différente. C’est un sujet assez tabou dans la famille. Je ne sais pas comment mes lecteurs vont le prendre. Cependant, je veux partager cela avec vous parce que ce sont des réalités du continent africain, et on ne devrait pas avoir à s’en cacher.

Moustapha est mon cousin. Aussi longtemps que je me souvienne, a toujours eu les yeux bleus. Le plus incroyable ? Ce n’est pas la première fois que cela se produit dans ma famille.

« Je crois que c’est une chance, parce que ça me rend diffèrent. Je le prends comme un don. Ce n ‘est pas n’importe qui qui se réveille avec les yeux bleus et un passée aussi chargée ».

Mamour Ndary BA est notre arrière-arrière-arrière-arrière-grand-père du côté de ma mère. C’était le frère de Maba Diakhou BA. Il était un grand marabout connu et respecté pour ses croyances et ses valeurs. Avec son frère, ils se battaient beaucoup pour l’Islam, son expansion. Il était également l’ami des Djinns.

Dans l’islam, les djinns sont des créatures dotées de pouvoirs surnaturels, créés d’un maillage/tissage de « lumière d’une flamme subtile, d’un feu sans fumée » (comme l’être humain l’a été à partir d’argile), ils sont appelés à croire et subiront le Jugement Dernier. Les djinns sont des êtres spirituels qui peuvent être bons tout comme mauvais.

_ www.hellystar.com

Mamour Ndary BA avait deux femmes. L’une était humaine, l’autre était un djinn. La femme djinn, elle, ne sortait jamais de la pièce qui deviendras plus tard sa chambre. Mamour Ndary ne la voyait que dans cette chambre-là. Elle ne sortait jamais. La femme humaine quant-a-elle voyait chaque fois son mari entrait dans la pièce qui était la chambre de la femme djinn. Cependant, elle ne savait pas que son mari avait une femme djinn. Plusieurs fois, elle demanda à son mari ce qui se trouvait dans cette chambre. Il ne lui a jamais répondue.

Vint l’un des jours ou c’était autour de la femme djinn de prendre le relais. Lorsqu’un homme a deux femmes, il passe la nuit chez les deux femmes a des jours différents. Le jour de la femme djinn, Mamour Ndary n’était pas chez lui. La femme humaine laissa sa curiosité prendre le dessus et décida de découvrir une bonne fois pour toute ce qui se cachait dans cette chambre.

Lors quelle ouvrit la porte, elle trouva la femme djinn entrain de cuisiner. Cette dernière la fixée du regard pendant plusieurs minutes. Un éclair jaillit. Quand l’éclair disparut, la femme humaine se mit à crier. Elle réalisa peu de temps après que ces yeux étaient devenues bleus.

Ces yeux bleus la se transmette de génération en génération chez un membre de notre famille depuis lors.

« Il parait que la première fois que j’ai ouvert les yeux, ma tante a été la première a voire mes yeux bleus. Elle a crié. Elle le dit à ma mère. Les gens pensaient que j’étais aveugle. Quiconque me voyait disait à ma mère de m’amener à l’hôpital pour me soigner. Grace à mes yeux, j’étais également le plus chouchouté des enfants de la famille. Des français, des espagnols, des étrangers venaient me voir et essayaient même de m’amener avec eux. Mes yeux choquaient tout le monde. Ils étaient aussi admirés. Ma mère voyageait beaucoup avec moi, et on lui parlait tout le temps de mes yeux. Lorsque mon entourage insistait pour qu’on m’amène à l’hôpital, elle leur disait que c’était naturel et que c’est comme cela que Dieu me voulait. »

Bien sûr, la science à trouver une réponse a cette question des yeux bleus chez les noires comme l’explique cet article de afroculture.net. La thèse des djinns est facilement réfutable par toute personne basant son existence sur les sciences vérifiables. Néanmoins, cette histoire est mon histoire. Je préfère me fier à cette histoire, aussi différente soit-elle. N’est-ce pas excitant ? Dans notre famille, personne ne sait qui sera le prochain bébé eux yeux bleus. Personne ne sait quand cela va se manifester a nouveaux. Cette histoire-là, on ne cesse de nous la raconter. Apparemment, ce serait une histoire vraie. C’est aussi un moyen de nous rappeler qu’il ne fallait pas être trop curieux dans la vie. Cette histoire que je partage avec vous aujourd’hui représente une partie de mon héritage, « My Afro Legacy ».

« Plus je grandis, plus mes yeux deviennent bleus. »

Jusqu’où cela ira-t-il ?

Written By
More from jatouna

8 TIPS TO TAKE CARE OF YOUR NATURAL HAIR

Taking care of natural hair looks very complicated. Yet, you just need...
Read More

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *